français | español | english
Fonds documentaire dynamique sur la
gouvernance des ressources naturelles de la planète

Les conflits inhérents à la gestion d’une ressource commune: le cas du paysage suisse

Rédigé par : Clémence Dedinger

Date de rédaction : janvier 2017

Organismes : Institut d’étude du développement économique et social (IEDES)

Résumé

Resumé

Paysage du canton de Berne. © Clémence Dedinger

Considéré comme un bien collectif, un bien commun, voire un bien environnemental, le paysage est une ressource complexe qui dépasse les limites des parcelles et des communes.

Le paysage des montagnes suisses « se détériore » depuis une soixantaine d’années avec le développement des infrastuctures, l’urbanisation et les évolutions des systèmes de production dans l’espace rural.

Comment les autorités helvétiques peuvent-elles, sans générer de conflits, gérer durablement cette ressource, dont l’importance économique est considérable pour le pays,alors même qu’elle fait partie des choses non-appropriables?

Dans cet article, Clémence Dedinger examine les enjeux qui se nouent autour de la « ressource-paysage », en soulignant ses spécificités et en faisant un bref historique de la régulation étatique des usages du paysage dans les montagnes suisses. Elle montre comment des tensions apparaissent entre les différents acteurs du paysage, avec la confrontation de droits individuels et de droits collectifs en cours de développement.

Face à la multiplication des Restrictions de Droit Public à la Propriété Foncière, qui correspondent à la reconnaissance de différents droits de différentes collectivités, la Suisse a mis en place un nouveau cadastre (RDPPF) [voir www.cadastre.ch], qui recense ces restrictions afin que chaque propriétaire puisse accéder rapidement et facilement à l’information sur l’étendue réelle de ses droits de propriété. Les régulations autour du paysage constituent de nouvelles restrictions.

La tradition de gestion locale des communs au sein de la confédération Suisse, son organisation politique avec ses différentes communes et ses cantons, et l’apparition de nouvelles instances de gestion territoriale comme les parcs naturels régionaux confèrent un intérêt tout particulier à la réflexion sur la protection du paysage dans ce pays,

C. Dedinger donne des exemples de contradictions entre politiques environnementales, pratiques paysannes et politiques agricoles. Elle termine son article en examinant quelques solutions empiriques et théoriques qui sont mises en place ou envisagées pour traiter les contradictions et les conflits que génère la gestion du paysage.

L’auteur a écrit ce texte dans le cadre du module Problèmes fonciers du Master 1 Etudes du développement, Développement agricole et politiques économiques de l’IEDES, Université Paris I Panthéon - Sorbonne. Ce n’est pas un travail universitaire abouti, c’est un point d’étape et la recherche qu’elle a initiée demandera bien sûr des approfondissements. Mais il constitue une invitation à la réflexion tout à fait stimulante et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de le partager sur le site de ressources documentaires d’AGTER.

Télécharger le document