français | español | english
Fonds documentaire dynamique sur la
gouvernance des ressources naturelles de la planète

Des Communs « à double révolution »

Un article de Droit et Société en prolongement de l’ouvrage d’E. Le Roy « La terre de l’autre »

Rédigé par : Etienne Le Roy

Date de rédaction : mars 2015

Documents sources

Étienne Le Roy, Des Communs « à double révolution » , Droit et société 2016/3 (N°94), p.603-624.

Résumé

La question des Communs fait un retour remarqué sur la scène intellectuelle et politique en remettant en cause tant notre rapport addictif à la propriété que nombre de constructions institutionnelles (l’État, le droit, le Marché) que nous croyons naïvement acquises et universalisées. Pour en comprendre les enjeux, il faut tout d’abord en saisir l’originalité initiale et radicale par le détour anthropologique d’expériences outre-mer puis apprécier ses modes particuliers de confrontation contemporaine au marché généralisé et capitaliste. Nous vivons ainsi une double révolution, comme redécouverte « copernicienne » de relations précapitalistes et comme rupture possible avec l’ordre propriétariste suggérant un dédoublement fonctionnel de la notion de Communs.

  • L’article complet est disponible en téléchargement au bas de cette page. Nous remercions Étienne Le Roy et la Revue Droit et Société d’avoir autorisé la reprise de cet article sur le site d’AGTER.

  • L’article est également disponible en ligne à l’adresse : www.cairn.info/revue-droit-et-societe-2016-3-page-603.htm

Étienne Le Roy est professeur émérite d’anthropologie du droit de l’Université Panthéon-Sorbonne, Paris 1. Docteur en ethnologie et docteur d’État en droit, il a conjugué, depuis 1964, deux expériences fondatrices, d’abord sur le plan paradigmatique, en passant d’une ethnologie juridique à une anthropologie politique de la juridicité, ensuite sur le plan thématique, en développant ses recherches sur les politiques foncières à l’échelle mondiale.

À la suite de ses premiers travaux de terrain dans les années 1960 au Sénégal, il a élargi la palette de ses analyses qui l’ont conduit à la redécouverte des Communs depuis une vingtaine d’années. Il prolonge ici les résultats déjà publiés dans La terre de l’autre, une anthropologie des régimes d’appropriation foncière, Paris : LGDJ, coll. « Droit et Société. Série anthropologie », 2011.

Droits de publication

© Droit et société

Télécharger le document